La brioche filante aux pépites de chocolat

Southern Rain – Jake Bugg

Hello, hello

Commençons cet article par une petite question; peut-on vivre de brioche? Voilà déjà quelques semaines que je fais brioche sur brioche, afin de tester la meilleure possible, afin de tester quand ajouter les pépites (vous rigolez mais c’est important!) et franchement, la brioche c’est un peu la vie, non? Avoir une belle brioche toute jolie et en arracher un bout, voir cette mie toute filante, ça met de bonne humeur! Puis bon, les pépites de chocolat…

Pour la brioche: 200ml de lait demi-écrémé, 75g de sucre en poudre, 1 1/2 cuillère à café de sel, 2 oeufs, 500g de farine, 8g de levure de boulanger sèche, 175g de pépites de chocolat, 70g de beurre à température ambiante. Pour la dorure: 1 oeuf entier.

Prep: 30mn — Repos: 1h30 + 45mn — Cuisson: 20 à 30mn

J’ai utilisé mon robot mais vous pouvez le faire à la main, ce sera juste plus long à pétrir, rajoutez à chaque fois au moins 5mn ou alors une bonne huile de coude :)

Mettez le lait, le sucre, le sel, les oeufs et la farine dans le bol de votre robot. Munissez-le du crochet pétrisseur et pétrissez à la vitesse 1 environ 1mn30. Ajoutez la levure et pétrissez à la vitesse 2 pendant 10mn. Il est important de n’ajouter la farine qu’après afin qu’elle n’entre pas en contact direct avec le sel.

Au bout de ces 10mn, ajoutez les pépites de chocolat et le beurre que vous aurez coupé en dés. Pétrissez, toujours à la vitesse 2, pendant 5mn environ. Le beurre doit être bien incorporé et la pâte ne doit pas accroché aux parois, si elle accroche, saupoudrez un peu de farine tout en pétrissant. Faites une jolie boule avec votre pâte et laissez-la reposer tranquillement dans le bol du robot recouvert d’un torchon propre. Essayez de le laisser dans un endroit relativement chaud, si possible au dessus de votre four s’il vient de marcher ou prés d’un radiateur. Quand il y a du soleil, même s’il ne tape pas fort, je laisse reposer sur le rebord intérieur de la fenêtre car le soleil chauffe la vitre. Votre pâte doit doubler de volume.

Lorsque votre pâte a doublé de volume, dégazez-la tendrement avec votre poing. Pesez-la et divisez-la en trois. Faites un boudin avec chaque morceau, essayez de les faire de même grosseur et même taille. Soudez l’extrémité des trois boudins ensemble en appuyant légèrement et faites une tresse. Ne serrez pas, la pâte va gonfler lors de la seconde pousse. Une fois votre tresse terminée, soudez l’extrémité et posez la tresse sur du papier cuisson. Recouvrez du torchon et c’est parti pour une seconde pousse de 45mn. La tresse va vraiment prendrez du volume, généralement elle double.

Battez un oeuf dans un petit bol et à l’aide d’un pinceau, badigeonnez-en la brioche. Ne faites pas préchauffer votre four, allumez-le et enfournez la brioche à 180°. Laissez cuire entre 20 et 30mn, surveillez-la bien car elle doit être dorée. Laissez-la refroidir (ou pas…).

Je ne sais pas vous mais moi, j’adore les pépites de chocolat fondante alors voilà ce que je fais le matin: je me lève,  je tranche ma brioche et j’allume mon four, je le mets sur une faible température et enfourne la brioche. Je bois mon verrez d’eau, verse mon lait et sors ma brioche du four, à ce moment-la elle est à peine tiède et les pépites fondent. Et la journée commence bien! Je vous avoue que je la mange aussi comme ça, en passant, mais c’est un autre sujet…

J’espère que cette petite recette vous plaît, je suis partie de celle de Senteur et saveur et je ne regrette absolument rien! Des bisous

Le fameux brookie

Bibia Be Ye Ye – Ed Sheeran

Hello, hello

Avant toute chose, c’est l’anniversaire de ma soeur alors bon anniversaireeeee! J’espère que vous passez tous une bonne journée mais elle tout particulièrement.

Rappelez-vous, la dernière fois je vous ai présenté des cookies-brownies à tom-ber par terre et ils ont eu un joli succès (merci!). Du coup, après avoir goûter des cookies-brownies je me suis dit que j’allais essayer un brownie-cookie, communément appelé brookie. Parlons donc de ce petit délice, je préfère vous prévenir de suite, il est chocolaté! Pas moins de 475 grammes de chocolat! Je l’ai fait quand nous étions encore en France et je ne peux que vous recommander d’essayer, mais je vous conseille tout de même de le déguster avec modération, surtout le soir, au risque de vous réveiller un peu lourd(es). Le chocolat c’est toujours bon mais même par gourmandise il faut savoir s’arrêter :) Et rien ne vous empêche d’en re-manger le lendemain!

Pour la partie brownie tout chocolat: 80g de farine, 100g de sucre, 70g de beurre demi-sel, 2 oeufs, 125g + 50g de chocolat (votre préféré). Pour la partie cookie (j’ai utilisé ma recette de cookies parfaits): 270g de farine, 4g de levure, 3g de sel, 150g de sucre roux, 80g de sucre blanc, 90g de beurre fondu et à température ambiante, 1 cuillère à café d’extrait de vanille, 1 oeuf, 1 jaune d’oeuf, 300g de pépites de chocolat.

Première étape, le brownie: préchauffez votre four à 190°. Pendant ce temps-là, faites fondre le chocolat (125g) et le beurre au bain-marie. Dans un saladier, mettez le chocolat et le beurre fondu et ajoutez le sucre, les oeufs, fouettez. Ajoutez la farine et transformez les 50g de chocolat en pépites de chocolat, ajoutez-les. Versez la pâte dans un plat à manquer si possible ou dans votre moule préféré.

Seconde étape, le cookie: faites fondre le beurre. Faites vos pépites en cassant des carrés de chocolat en 6 ou 4. Dans un bol, mélangez la farine, la levure et le sel. Dans un saladier, battez le beurre avec les sucres jusqu’à ce qu’ils soient bien mélangés. Ajoutez la vanille, l’oeuf et le jaune d’oeuf et mélangez jusqu’à l’obtention d’une pâte légère et crémeuse. Ajoutez les ingrédients du bol précédents, mélangez bien mais pas trop; votre pâte doit tout juste être homogène. Ajoutez les pépites et intégrez les avec les mains. Je vous conseille maintenant de prendre une feuille de papier cuisson assez large et de la fariner. Prenez votre pâte à cookie et étalez-la de la même forme que votre moule, vous n’avez plus qu’à la transposer délicatement sur votre brownie. Sinon, vous pouvez aussi faire de petites boules de cookies que vous écrasez à la main et que vous posez délicatement sur le brownie. Recouvrez tout le brownie et, si vous êtes gourmands, ajoutez encore plus de pépites dessus.

Hop, enfournez pendant 20 à 30mn, suivant votre four. La partie du cookie doit être dorée et c’est à vous de décider si vous voulez votre brownie fondant ou pas, plantez une lame de couteau et jugez.

Comme je vous l’ai dit, il est très chocolaté donc, vous pouvez enlever au moins 100g de pépites dans le cookie. Oui, je sais, enlever 100g c’est beaucoup mais moi j’aime vraiment le chocolat vous voyez, alors quand on aime… Il vous restera probablement de la pâte à cookie, si j’étais vous, je me ferai des bons petits minis cookies. Oui! On a jamais assez de cookies! Et puis ils sont mignons, non? Ils tiennent dans le creux de la main.

J’espère que vous appréciez la recette, à très vite. Des bisous (et encore plus à ma soeur!).

 

 

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

La gourmande glace stracciatella

Issues (acoustic) – Julia Michaels

Hello, hello

Lors de mon article lundi, je vous disais que la reprise se faisait en douceur et que la prochaine recette arriverait vendredi. Eh bien on y est, hein! On est vendredi, plus que quelques jours avant que le pays retrouve sa fougue de rentrée et abandonne son insouciance d’été, et vous que ferez-vous? On l’abandonne pas notre douceur de l’été, hein? On va pas replonger dans le stress, la vie rapide et le tralala tout de même! Moi, j’ai une idée pour garder cet esprit relaxé, reposé et je tente de l’appliquer tous les jours; pro-fi-ter des petits plaisirs du quotidien. Le petit plaisir d’aujourd’hui est une jolie glace que j’ai trouvé dans ce livre et fait chez ma maman, une glace gourmande car en plus de son onctuosité vanillée elle a aussi de craquants éclats de chocolat…

Pour 600ml. 1/2 gousse de vanille, 200ml de lait, 80g de sucre en poudre, 1 pincée de sel, 2 gros jaunes d’oeufs, 300ml de crème liquide entière, 1 cuillère à café d’extrait de vanille, 100g de votre chocolat préféré noir ou au lait.

Préparation: 15mn — Cuisson: 10mn — Repos: 30mn + une nuit ou une au moins une demi-journée

Vous aurez besoin d’une sorbetière pour réaliser cette gourmandise.

Dans une casserole, versez le lait, le sucre et le sel. Fendez la gousse de vanille en deux et n’utilisez qu’une moitié. Récupérez ses graines avec la pointe d’un couteau et ajoutez la demi-gousse et les graines dans la casserole. Portez le tout à ébullition puis retirez aussitôt du feu, couvrez et laissez infuser pendant 30 minutes.

Retirez la gousse et réchauffez un peu le lait. Dans un bol, fouettez légèrement les jaunes d’oeufs et versez le lait dessus sans cesser de fouetter. Reversez toute la préparation dans la casserole et réchauffez-la sur feu doux, ne cessez jamais de fouetter et ce jusqu’à épaississement.

Versez la crème liquide épaissie dans un grand bol, mélangez bien et ajoutez l’extrait de vanille. Couvrez le bol d’un film plastique et réservez au réfrigérateur de préférence toute la nuit ou au moins une demi-journée afin qu’elle ait bien refroidi.

Le repos passé, versez votre préparation dans la sorbetière et suivez son mode d’emploi. J’utilise la sorbetière KitchenAid, je la fais tourner environ 12 minutes. Pendant ce temps-là, faites fondre votre chocolat au bain-marie. Quelques minutes avant la fin du programme de votre sorbetière et sans l’arrêter, versez le chocolat fondu très doucement sur la glace. Vous entendrez des craquements, c’est ainsi que se forme le stracciatella. Il est possible que le chocolat se réunisse en paquet, il vous suffit de le craqueler avec une cuillère et de l’éparpiller. Une fois finie, versez votre glace dans une boite hermétique et voilà! Vous pouvez évidemment en déguster de suite, vous verrez, c’est délicieux. J’ai fait la préparation l’après-midi, elle a reposé la nuit au réfrigérateur (la sorbetière a passé la nuit au congélateur) et j’ai fait la glace le matin, je l’ai mise en pot afin de la déguster le midi; timing parfait.

Alors, on la garde notre douceur de l’été, ou pas? Il n’y a pas qu’en juillet-août que l’on peut manger des glaces et puis, pensez-vous que vous saurez lui dire non à cette gourmande glace stracciatella? Ces petits copeaux de chocolat qui craquent et se mêlent à cette onctuosité vanillée…

Des bisous

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Let’s twist — Hot cross buns aux pépites

Year 3000 – Busted

Hello, hello

Eh bien on se retrouve pour un petit article gourmand un dimanche, c’est pas fou ça? Ca fait assez longtemps que je ne vous ai pas posté d’article de cette catégorie « Let’s twist« , le dernier remonte à l’année dernière quand même. Et c’est quoi cette catégorie? En fait il m’arrive (souvent) de refaire des recettes déjà publiées mais en les twistant un peu, avec un ou deux ingrédients différents de la recette originale. Plutôt que de vous remettre toute la recette ici, je vous invite à retrouver la recette originale en suivant le lien et je vous indique le(s) petit(s) changement(s) que j’ai fait.

Vous pouvez retrouver la recette originale ici et voici le petit twist:

  • Ajoutez simplement 200g de pépites de chocolat, ou même 250g si vous voulez… Vous pouvez bien évidemment acheter les pépites mais je vous conseille de prendre une tablette de bon chocolat et de couper les carrés en dés de taille moyenne. Vous obtiendrez des pépites plus grosses et moi je préfère vraiment faire comme ça, avec mon chocolat préféré.

Et c’est tout, oui, vous allez me dire que ce n’est pas un grand twist mais je vous promets que des pépites de chocolat changent tout. Elles rajoutent un peu de gourmandise, un peu de douceur et de tendresse. Le pouvoir du chocolat. Et ça…

Des bisous

EnregistrerEnregistrer

Le clafoutis aux pommes

Never Been In Love – Cobra Starship ft Icona Pop

Hello, hello

On continue dans les gourmandises mais aujourd’hui c’est sucré! J’ai toujours entendu parlé du clafoutis aux cerises et je ne sais pas pourquoi mais à chaque fois que j’entends parler de clafoutis j’ai ma maman dans ma tête qui dit « grumpfsfzeezfji », genre pas convaincue par la chose du-tout, limite un « beurk » quoi. Et puis j’ai du mal avec l’idée de faire un truc aux cerises, j’ai testé la forêt noire et c’était très bon mais pour moi les cerises se mangent comme ça, dans le sachet kraft (non, moi, elles ne sont pas dans un panier, je n’ai pas de cerisier et sachez que je vous jalouse si vous en avez un). Un jour j’essaierai car il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, je suis bien d’accord, mais pas aujourd’hui, ni demain. Aujourd’hui, on fait un clafoutis aux pommes, parce que les pommes = la vie (eh oui « an apple a day keeps the doctor away »).

3 pommes (j’ai utilisé des granny), 30g + 50 g de beurre salé, 85g de sucre roux, 10g de sucre vanillé, 3oeufs, 80g de farine, 1 pincée de sel, 30cl de lait. Il vous faudra aussi 20g de beurre salé et 1 cuillère à soupe de sure roux pour le moule.

Préchauffez le four à 200°.

Pelez les pommes et coupez-les en dés. Mettez-les dans une poêle avec 30g de beurre salé, 1 cuillère à soupe de sucre roux et laissez mijoter 5mn. Pendant ce temps-là, mélangez les oeufs + le reste de sucre roux + le sucre vanillé dans un saladier. Ajoutez la farine et la pincée de sel puis mélangez au fouet. Versez le lait petit à petit, tout en fouettant.

Beurrez le moule et saupoudrez-le de sucre roux. Répartissez vos dés de pommes au fond du moule puis versez la pâte par dessus. Coupez les 50g de beurre restant en dés et déposez-les dessus le clafoutis presque prêt.

Enfournez 35mn.

Et voilà, votre clafoutis aux pommes est prêt! Vous pouvez le déguster tiède mais aussi froid, il est très bon dans les deux cas. C’est pas mal comme dessert, vous ne trouvez pas? Et puis c’est relativement original je trouve, il vous plait? Je vous souhaite une douce journée, n’hésitez pas à commenter et partager, j’aime beaucoup connaitre vos avis.

Des bisous

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Les chocolatines

Closer – Tegan and Sara

Hello, hello

Je vous avais posté en octobre dernier une recette de pains au chocolat et voici la recette des chocolatines. Car oui, pour nous il y a une grosse différence. Vous savez, cette année j’étais assistante de français à Barry (au Pays de Galles) dans un collège/lycée et bien que mes élèves apprennent « pain au chocolat » (merci les manuels scolaires qui, en plus, ne mettent pas de majuscule à Pays de Pays de Galles hum), ils ont appris un nouveau mot: « chocolatine »! Et ils savent qu’avec moi, ce n’est pas « pain au chocolat » mais « chocolatine » et ils sont trop choupinoux quand ils disent, avec leur accent, « ce matin j’ai mangé oune chocolatine » et moi, je me dis que j’ai au moins réussi une chose ahah. Il y a quand même un élève français qui m’a dit « euh c’est quoi ça? Ca veut rien dire ». Imaginez ma tête. Bref, je le dis, je le crie et le revendique: team chocolatine! Vous êtes plus team « pain au chocolat »? Je vous accepte hein, c’est de bonne guerre… Mais bon, voici la recette des chocolatines.

Pour 6 chocolatines. 1 pâte feuilletée levée (ma recette), 12 bâtons boulanger (j’ai acheté ceux-ci), 2 oeufs, 1cc de lait et 2 pincée de sel.

Prep: 10mn — Repos: 3 heures — Cuisson: 15mn environ

(les temps sont sans compter ceux la pâte feuilletée levée)

Abaissez la pâte à 2,5cm d’épaisseur et 8cm de largeur et 60cm de longueur. Vérifiez la longeur de vos bâtons boulanger car vous devez étalez la pâte suivant leur longueur, je l’étale de 8cm car mes bâtons font 8cm mais il est possible que les votre soient plus longs.

Coupez des rectangles de 8cm de longueur sur 10cm de largeur. Placer deux barres de chocolat par rectangle, comme vous le montre la photo du haut: l’une à 2cm du bord droit, l’autre à 3cm du bord gauche.

Roulez les rectangles de pâte en commençant par le bord de droite et en repliant la pâte sur la première barre de chocolat. Continuez de rouler jusqu’au bout, la soudure doit se retrouver dessous.

Réalisez la dorure: dans un petit bol mélangez à l’aide d’une fourchette 1 oeuf avec 1/2 cc de lait et une pincée de sel jusqu’à ce que ce soit homogène. Dorez les chocolatines avec un pinceau et laissez-les reposer pendant 2h30 dans un endroit de préférence chaud. Par endroit chaud, on entend idéalement 25° mais bon, si ce n’est pas possible, au dessus de votre four que vous aurez fait tourner 10mn à 200°, ce sera déjà plus chaud que rien du tout. Ne les couvrez pas.

Préchauffez le four à 180°. Réalisez une seconde dorure, identique à la première et redorez vos chocolatines. Enfournez 15mn environ sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Comme je vous l’avais dit sur l’article recette des croissants, en 15mn vous pouvez faire ce que vous voulez mais ce que je préfère c’est m’asseoir devant le four et les regarder pousser. Regarder la pâte feuilletée se transformer et se développer. Je vous dis de les enfourner 15 minutes environ car suivant votre four, cela peut dépendre; vous saurez qu’elles sont cuites quand elles seront dorées. Cette odeur qui va sortir de votre four est terrible!

Alors, je vous ai convaincu d’essayer? Vous avez toujours un peu peur, comme moi au début? Sachez que mes chocolatines ne sont jamais parfaites, elles ne sont jamais comme celles des boulangers, mais elles sont faites maison, avec amour et gourmandise et pour moi, pour mes proches c’est tout ce qui compte et je suis sûre que pour vous aussi. On y arrive qu’en s’entrainant, ratez votre pâte, ratez vos rectangles de pâte, ratez le placement de vos batons, insultez la pâte, mais surtout surtout, n’abandonnez pas. Le bonheur en croquant dans vos chocolatines et le sourire qui se dessinent sur vos lèvres vaut bien tout cela.

Je vous fais des bisous

(pssst: la recette vient du livre Le Grand Manuel du Boulanger et si vous êtes Team Chocolatines, jetez un oeil sur l’e-shop tip-top d’Alexandra, Au Pays des Chocolatines)

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Les croissants

Home – Jack Savoretti

Hello, hello

On se retrouve aujourd’hui pour une recette trop cool; les croissants. Alors, oui, pour vous les croissants sont probablement juste une viennoiserie parmi tant d’autres à la boulangerie mais sachez qu’ici, quand on voit la tête des croissants qu’ils vendent en supermarchés, on est bien contents d’en avoir des fait maison au réveil! Je vous ai raconté mon histoire de pâte feuilletée l’autre jour en vous postant la recette que j’ai définitivement adopté, celle de la pâte levée feuilletée. Grâce à cette recette, j’ai pu faire de belles viennoiseries et je partage aujourd’hui celle qui est, pour moi, la base car la plus simple. J’ai pris la recette dans le même livre que celle de la pâte levée feuilletée seulement je ne sais pas comment ils font, avec le Barbu on a bien calculé, impossible de faire 6 croissants avec les dimensions qu’ils donnent donc les miens sont plus petits mais j’y travaille, je vais persévérer et je vais comprendre le comment de la chose. Mes croissants ne sont pas les plus beaux mais plus j’en fais, plus je m’améliore alors je vous recommande de ne surtout pas baisser les bras si vous n’êtes pas contents de vous. Et puis même les plus moches étaient très bons!

Pour 6 croissants: une pâte levée feuilletée (ma recette), 2 oeufs, 1cc de lait et 2 pincée de sel.

Prep: 5mn — Repos: 3 heures — Cuisson: 15mn environ

(les temps sont sans compter ceux la pâte feuilletée levée)

Abaissez la pâte (étalez-la) sur 1cm d’épaisseur et 32cm de largeur. Coupez des triangles dont la base mesure 8cm et les côtés 15cm de long. Ce que je fais généralement, j’en coupe un et je m’en sers comme modèle pour couper les autres, comme je l’ai fait sur la photo.

Découpez une petite entaille (0,5cm) au milieu de la base de chaque triangle. Ecartez les deux pointes de la base du triangle et roulez dans trop serrer. La pointe doit se retrouver en dessous.

Déposez les croissants sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en les espaçant de 3-4cm. Dans un petit bol préparez la dorure: à l’aide d’une fourchette mélangez 1 oeuf avec 1/2 cc de lait et une pincée de sel et fouettez jusque ce soit homogène. Avec un pinceau, dorez les croissants.

Laissez reposer pendant 3 heures dans un endroit chaud. Par endroit chaud, on entend idéalement 25° mais bon, si ce n’est pas possible, au dessus de votre four que vous aurez fait tourner 10mn à 200°, ce sera déjà plus chaud que rien du tout. Ne les couvrez pas.

Préchauffez le four à 180°. Réalisez une seconde dorure, identique à la première et redorez les croissants. Enfournez 15mn environ.

Pendant ce temps là, vous pouvez vaquer à vos occupations mais moi je m’assois à côté du four et je les regarde pousser. Je trouve ça absolument fascinant le travail de toutes ces bonnes choses ensemble. C’est magique! Les croissants doivent être dorés et gonflés, vous le saurez quand ils seront prêts, votre cuisine commencera à sentir bon, très bon! Je vous conseille d’attendre un peu avant de les décoller de la plaque (5/10mn), ils risquent de se casser et se serait bien dommage.

Alors, n’est-ce pas un vrai bonheur de faire soi-même ses croissants? Il parait qu’il faut se réjouir des petits bonheurs du quotidien, eh bien, petit déjeuner avec des viennoiseries que j’ai pris le temps de faire, dans lesquelles j’ai mis toute ma patience et mon amour… Voilà un petit bonheur du quotidien. Je vous le souhaite :)

Des bisous

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Les cookies brownies

Older Chests – Damien Rice

Hello, hello

Gourmandise. Gourmandise sera le premier et le dernier mot de cet article tellement je ne pense qu’à ça lorsque je les vois. Non, mais, vous êtes d’accord, gourmandise non? Là, je les vois, j’ai envie d’en faire, direct et lorsque je les avais fait eh bien ils n’ont pas duré longtemps! Alors on en refait, hein? Puis on en a plus… Puis… Vous le voyez le cercle vicieux? Ils sont ultra chocolatés et fondent dans la bouche, un petit coup de mou = un petit cookie – brownie et c’est reparti!

Vous voulez la recette peut-être?

Pour environ 8 bonheurs: 150g de chocolat noir, 40g de beurre, 1 oeuf, 40g de sucre roux et 40g de sucre blanc, 1 cc d’extrait de vanille, 40g de farine, 1/2 cc de levure chimique, 100g de pépites de chocolat noir.

Prép: 10mn — Cuisson: 12/15mn

Faites fondre le chocolat et le beurre au bain marie.

Dans un saladier, fouettez l’oeuf et les sucres. Ajoutez le chocolat fondu et le beurre, mélangez. Ajoutez la vanille, la farine et la levure, mélangez. Placez la pâte pendant 30mn au réfrigérateur afin qu’elle devienne un peu plus solide.

Préchauffez le four à 180°.

Sortez votre saladier du réfrigérateur et ajoutez les pépites de chocolat, mélangez. A l’aide d’une cuillère à soupe/à glace prélevez des boules de pâte et disposez-les en cookies sur une feuille de cuisson. Pensez à les espacer un peu car ils vont s’étaler.

Faites cuire environ 12/15 minutes et laissez reposer au moins 5 minutes avant de les décoller.

J’ai pris cette recette sur le blog de chichichoc et elle précise que les cookies sont encore bons le lendemain, ce que je ne peux pas confirmer car ils n’ont pas fait la journée VOI-LA. Alors, qui en veut? Qui en veut? Non mais, regardez-moi ça, même sur les photos on voit qu’ils fondent, c’es quand même dingue, non?

Des bisous. Et des gourmandises.

 

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Welsh cakes, douceurs galloises

Time – Bon Air (The Mellow)

Hello, hello

J’espère que vous allez bien :) Je vous ai déjà présenté deux recettes galloises sur le blog: le cawl et les hot cross buns. J’avais trouvé la première recette sur une carte postale et la seconde dans un super livre bilingue anglais-gallois de Lisa Fearn. La recette que je vous présente aujourd’hui est extraite de ce livre aussi et ce sont des gourmandises très locales que je vous présente; des welsh cakes. Mes élèves m’ont demandé comment l’ont traduirait « welsh cakes », biscuits gallois? gâteaux gallois? quelque chose gallois? Puis je me suis dit qu’on ne traduirait probablement pas, « welsh cakes » est très bien comme petit nom.

Parlons de la recette en elle-même. Les welsh cakes traditionnels sont avec des raisins secs mais je n’ai vraiment pas une grande affinité pour ces trucs fripés marrons alors j’ai décidé de les remplacer. Dans un premier temps je les ai remplacé par les zestes d’un citron et c’était bon, mais le Barbu m’a balancé à un gallois et si vous aviez vu le regard qu’il m’a lancé, vous auriez vous aussi compris que c’était une grosse bêtise! Un massacre! Une honte! Disgrace, trahison toussa toussa (peut-être pas… mais peut-être). J’avais pensé à remplacer les raisins par des pépites de chocolat car j’en avais déjà vu et après en avoir parlé, c’est beaucoup plus toléré que les zestes de citron alors voici la petite recette. Mes welsh cakes aux pépites de chocolat.

Pour 20 ou 21 welsh cakes: 225g de farine, 5g de levure, une pincée de sel, 110g de beurre, 25g de sucre, 50g de pépites de chocolat (ou de raisins secs si vous faites la recette traditionnelle), 1 oeuf, du lait si besoin. Pour servir il vous faudra un peu de beurre et de sucre.

Mettez la farine, la levure et le sel dans un saladier. Ajoutez le beurre en dés et du bout des doigts, émiettez-le et faites un crumble. Ajoutez le sucre et les pépites (ou les raisins!). Battez l’oeuf et mélangez avec l’aide d’une cuillère en bois. Vous devez obtenir une pâte homogène et ferme, si elle s’effrite trop, ajoutez un peu de lait.

Posez votre boule sur une feuille de papier cuisson, saupoudrez de farine et étalez-la sur une épaisseur d’environ 5mm. Avec un emporte pièce, découpez des cercles d’environ 7-8cm.

Faites chauffer une poêle (j’utilise ma poêle à crêpes) et lorsqu’elle est chaude, faites-y cuire vos welsh cakes. C’est super fun, vous allez les voir gonfler dans la poêle et lorsque les bords commencent à dorer, tournez-les afin que l’autre côté cuise. Les premiers risquent d’être pas assez ou trop cuits, c’est vraiment un timing à prendre mais au bout du 3ème welsh cakes, vous arriverez à gérer votre temps. Ce que je peux vous dire c’est qu’il faut surveiller et généralement, ça ne prends pas 2mn.

Placez vos welsh cakes tous beaux tous dorés sur la feuille de cuisson et beurrez-les puis saupoudrez de sucre. Je suppose que vous pouvez attendre un peu qu’ils refroidissent pour mettre le beurre mais moi j’aime le faire de suite car le beurre fond et c’est beaucoup plus simple puis le sucre accroche mieux.

Voilà, vos welsh cakes sont prêts. J’ai trouvé ça super fun à faire, il m’en faut probablement peu mais voir les welsh cakes gonfler un peu à la poêle suffit à me faire sourire et puis c’est relativement rare des biscuits à la poêle alors c’est cool un peu d’originalité, non? :) Allez-vous vous laisser tenter par ces douceurs galloises?

Des bisous

 

Pâte levée feuilletée

Mr Brightside – The Killers 

Hello, hello

Oui je sais, la pâte feuilletée fait peur. Je vous en ai déjà parlé, j’en ai réalisé une avec une recette de Jamie Oliver pour une tourte au poulet et poireaux bien que ce soit une recette spécifique pour cette tourte, cela m’avait donné un peu de courage pour en réaliser « une vraie ». J’ai essayé une pâte feuilletée « rapide et facile », je l’ai raté, j’ai essayé une pâte « ultra facile », je l’ai raté… Autant vous dire que j’étais un peu découragée! On se laisse pas abattre Lucette, j’ai décidé que les recettes labellisées « facile » n’était pas pour moi et j’ai acheté Le Grand Manuel du Boulanger avec l’idée de faire la recette de pâte feuilletée que j’y trouverai. Petit mot sur le livre: quand ils disent « grand » c’est parce qu’il est vraiment grand, genre c’est pas pour faire genre il est grand parce qu’il est bon, non, il est grand parce qu’il est physiquement grand. 2nd petit mot sur le livre: il est arrivé avec une formidable faute d’impression (voici mon tweet si vous voulez constater) et du coup les recettes de croissant et pain aux raisins sont imprimées bizarres, avec l’impression d’avoir 4g dans le sang et les yeux qui partent en cacahuète. C’est triste. A part ça, le livre est top, les recettes sont su-per bien expliqué et j’aime beaucoup le côté explication du pourquoi du comment des recettes et des ingrédients.

Revenons à nos moutons; cette pâte levée feuilletée . Pourquoi est-elle levée? Car elle contient de la levure de boulanger et le nombre de tours est moins important, elle est donc moins feuilletée que la pâte feuilletée classique mais plus moelleuse qu’un feuilletage inversé. Quoi d’autre? Je l’aime beaucoup! C’est un bon début, non? Je l’ai réussie du premier coup, arrangée à mon utilisation. Je l’ai déjà faite 3 fois à l’écriture de l’article et beaucoup plus à votre lecture car j’ai fait un « French Yummy Club » à l’école où je travaille et le thème était « à la boulangerie » car oui, le but ultime de cette recette est de créer croissants, chocolatines, pains aux aux raisins, pains suisses et autres beautés! Êtes-vous prêts?

Pour une pâte feuilletée levée. 220g de farine, 80ml de lait, 30g de sucre, 4g de sel, 3g de levure de boulanger sèche et 120g de beurre.

Préparation: 5 à 10mn à chaque fois — Repos: 1h puis 3 x 50mn.

1ère étape: la détrempe. Dans un saladier (ou un robot): mettez la farine, le lait, le sucre, le sel d’un côté et la levure en face. Mélangez avec une cuillère en bois puis lorsqu’une boule se forme autour de la cuillère, plongez-y vos mains. Pétrissez pendant 10mn. Si vous faites au robot, vous n’avez qu’à pétrir 5mn à la vitesse 1 puis 5mn à la vitesse moyenne. Faites une boule très serrée de votre pâte, filmez et laissez reposer 1 heure au réfrigérateur.

Au bout d’une heure, tapez le beurre avec le rouleau à pâtisserie pour le ramollir un peu. Etalez-le afin d’obtenir un carré de 8cm de côté et d’une épaisseur d’un centimètre.

Etalez la pâte de la même largeur que celle du beurre et deux fois plus longue (16cm donc). Placez le beurre étalé au centre de la pâte. Repliez les deux côtés de la pâte afin d’avoir une soudure au milieu.

Tournez le pâton d’un quart de tour, la soudure se retrouve à la verticale. Etalez la pâte à l’aide du rouleau à pâtisserie afin d’obtenir une pâte de 24cm de long. Repliez-la en trois pour former un rectangle de pâte. Je mets une petite marque pour me rappeler le bon sens, vous pouvez faire sans mais c’est plus sûr je trouve. Filmez et mettez 50mn au réfrigérateur (la recette originale dit 10mn au congélateur et 30mn au réfrigérateur mais j’ai fait sans congélateur). Recommencez cette étape deux fois, sans oublier de tourner le pâton d’un quart de tour. Votre pâte aura donc 3 tours simples.

Eh bien voilà, ce n’est pas si dur en fait, si? Qu’en pensez-vous? Je vous le dis honnêtement, cette pâte levée feuilletée est très accessible et je la fais à la main, alors je pense qu’au robot elle est encore plus simple! Oh mais dites donc, j’ai trouvé ma propre pâte simple, c’est pas beau ça? Je vous laisse avec un indice sur la première recette que j’ai réalisé avec cette pâte levée feuilletée et donc la première qui se trouvera sur le blog.

Des bisous