Southerndown, petit bonheur doré

Bubble Toes – Jack Johnson

Hello, hello

J’espère que vous allez bien. Je vous retrouve aujourd’hui pour une petite balade sur la côte galloise. J’avais envie de vous parler de cet endroit car c’est un de mes endroits préférés, nous y allons aussi bien l’été pour se baigner que l’hiver pour se prendre un bon bol d’air frais. Ce que j’aime c’est la beauté du paysage; il n’y a pas juste la plage, il y aussi les ruines d’un château, des prés peuplés de moutons, et des falaises; c’est un endroit assez sauvage bien que fréquenté – c’est donc tout ce que j’aime ici!

Il y a un parking en bas, prés de la plage, qui coûte £4 et un en hauteur qui coûte à peu près le même prix. Je ne vous cache pas que celui du bas est plus rapidement que celui d’en haut car mine de rien, la côte quand vous remontez de la plage est assez rude. Alors pourquoi se garer en haut, hein? Alors, déjà un peu d’exercice ne fait de mal à personne mais aussi pour la vue, la vue est din-gue. Face à vous, les falaises et parfois quelques moutons, derrière vous, les prés balayés par le vent et parfois quelques moutons (les moutons = la base).

Lorsque vous descendez vers la plage, la vue est évidemment magnifique (ai-je besoin de le préciser à chaque fois?) et vous pouvez vous arrêter là ou continuer un tout petit plus votre balade pour retrouver les ruines du château de Dunraven (l’autre petit nom de Southerndown).

On se l’imagine difficilement mais ce château était grandiose en son temps. Les toutes premières pierres ont été posées au milieu du 12ème siècle par Arnold le Boteler, il n’est donc pas tout jeune et a depuis été possédé par plusieurs propriétaires; la famille Vaughan, la famille Wyndham, puis par mariage le second Compte de Dunraven, le troisième et ses descendants. Il a été remodelé au fil du temps, pour correspondre aux goûts de ses occupants, aux époques, il a aussi servi d’hôpital militaire pendant la Seconde Guerre et en 1963, c’est le drame: la maison est démolie. Les ruines font désormais parties du Glamorgan Heritage Coast et sont protégées. Lorsque vous entrez dans les ruines, vous trouvez un jardin très fourni en été, un peu triste en hiver (comme c’est le cas sur les photos) mais tout de même bien entretenu (admirez le vert de cette pelouse tout de même… on se croirait au Pays Basque – ahah).

Vous pouvez voir dans la photo de droite la Ice Tower, je ne peux pas vous le certifier à 100% car bien que j’y sois allée un bon nombre de fois je ne suis plus sûre de son utilisation: était-ce une sorte de congélateur naturel ou d’endroit pour entreposer le sel? En tout cas, c’était la pièce la plus froide. Elle est assez bien conservée je trouve et vous pouvez même aller à l’intérieur. Lorsque vous y entrez, vous comprenez pourquoi cela devait être sympa d’y vivre: la vue. Encore et toujours, la vue.

A Southerndown, il y a la plage où tout le monde va, relativement bondée en été car elle est assez petite et se trouve près du parking mais si jamais vous avez l’idée de vous y rendre je vous donne une petite astuce: continuez vers le château, puis marchez 3/4 minutes et vous tomberez nez à nez avec une falaise. Il y a quelques petits chemins, empruntez-les et vous vous retrouverez sur une plage, beaucoup moins fréquentée et tout aussi agréable.

Voilà. Notre petite plage privée dorée… Elle ne nous appartient pas, certes, mais il y a tellement peu de gens que vous avez l’impression d’être seuls.

Comme vous pouvez le voir, lorsque nous y sommes allés cette fois-ci le soleil était bien bas (mois de janvier oblige) et il se couchait déjà. Nous avons donc commencé à repartir vers la plage principale et vers la voiture.

Je pense sincèrement que je ne me lasserai jamais de cet endroit, c’est à environ 40 minutes de Cardiff en voiture mais la paix qui y règne le vaut véritablement. Il y a des endroits, comme celui-ci, où vous savez que vous pouvez faire le vide, trouver refuge, respirer un air pur. Je ne vous cache pas qu’au Pays de Galles, pas mal d’endroits nous coupent le souffle, Snowdonia par exemple en fait parti mais Southerndown aussi. L’un vous coupe du monde par les montagnes, l’autre par la mer, à vous de choisir, ou ne pas choisir d’ailleurs, personnellement j’aime les deux.

Nous sommes donc descendu sur la plage principale, dorée par le coucher du soleil…

Les couchers de soleil m’ont toujours plu, je trouve ce moment magique. L’effet du soleil doré sur le sable, les falaises qui s’illuminent, la mer et le ciel qui se transforment en or, et le bruit des vagues. What else?

Malheureusement, il faut bien repartir un jour et non seulement le soleil se couchait mais il faisait aussi très, très froid, avec un petit -8 degrés qui vous pique le nez. Nous avons regardé la fin du coucher de soleil depuis la voiture qui était garée sur la falaise et nous sommes repartis, ce dimanche soir, prêts à affronter le lundi qui arrivait.

J’espère que la balade vous a plu, les images ne retransmettent qu’un cinquième de la beauté de cet endroit mais j’espère vous avoir transporté quelques minutes dans un endroit de douceur dorée et vous souhaite une belle fin de semaine.

Des bisous

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publié par

Originaire du Bassin d'Arcachon et du Pays Basque, je vous amène dans notre nouvelle vie à Cardiff et vous fais découvrir quelques gourmandises et jolis paysages.

2 commentaires sur « Southerndown, petit bonheur doré »

Je laisse un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.