#HistoiresExpatriées n*1: Roath, mon quartier

Shout – Bloom

Hello, hello

J’avais prévu de revenir avec une gourmandise et en me promenant sur les blogs je suis tombée sur celui de Lucie que j’ai l’habitude de lire et qui m’a amené avec son dernier article sur le blog L’occhio di Lucie. Et pourquoi donc? Parce que cette dernière a lancé un rendez-vous mensuel #HistoiresExpatriées dans lequel des blogueuses et blogueurs expatrié(e)s se retrouvent autour d’un même thème et que je trouve ça super chouette. Lorsque nous habitions encore en France j’adorai lire les péripéties d’expat comme Pomdepin mais aussi suivre les aventures d’expat en France comme American Mom in Bordeaux sur Instagram et bien d’autres encore… Ces blogs m’amène en voyage et/ou me donne un point de vue extérieur sur ce que je connais et je trouve ça très enrichissant.

J’ai donc décidé de rejoindre ce petit groupe d’expat, cet article participe au rendez-vous #HistoiresExpatriées organisé par le blog L’occhio di Lucie et de vous faire partager la vie ici. Chaque mois le thème sera différent et j’ai hâte de les découvrir en même temps que vous et vous faire découvrir la vie d’expat à travers ces thèmes. Ce mois-ci, on parle de nos quartiers. Comme vous le savez, nous habitons à Cardiff; nous avons vécu 5 mois dans le quartier de Cathays et sommes installés depuis 8 mois dans celui de Roath.

Lorsque nous sommes venus habiter ici, mon rêve était d’avoir une bow-window, ces fenêtres qui s’avancent sur la façade et sont incurvées. Alors je vous l’accorde, c’est quand même quelque chose d’assez simple mais vu l’abondance de ces fenêtres ici je ne pouvais pas ne pas habiter dans un appartement sans bow-window. Voilà, chacun son truc. Dans notre ancien quartier, qui est un quartier plus étudiant, les rues étaient assez sales et les façades beaucoup moins jolies, plus récentes mais à Roath, qui est un quartier plus résidentiel, on est entouré de maison aux façades victoriennes, et c’est beau! Je les trouve très bien assorti à l’automne d’ailleurs :) Certaines sont divisées en appartements, d’autres non et celles qui ne le sont pas me font bien rêver car cela veut dire double voir triple bow-window + petit jardin et ça, c’est plutôt cool…

Le quartier de Roath se situe au nord-est du centre de Cardiff et là où nous habitons nous sommes tout proche de celui de Penylan, j’ai du mal à voir les limites d’ailleurs. On dit que le nom du quartier pourrait venir de l’irlandais ráth qui veut dire fort ou bien du gallois rhodd qui veut dire cadeau, j’aime bien la seconde théorie, je vous l’avoue :)

Le quartier de Roath a longtemps été un simple large bout de terre et il ne s’est développé qu’au 19ème siècle avec le développement de l’habitat. En 1887 le Troisième Marquis de Bute, une famille très importante pour Cardiff, ainsi que d’autres propriétaires ont donné beaucoup de terrain à Cardiff Corporation. Ils y ont développé un immense parc avec un lac, des jardins et des terrains pour jouer et fut formellement ouvert en 1894 par le Troisième Marquis de Bute. D’ailleurs, cette famille avait pour paroisse l’église Sainte Margaret que vous voyez au dessus, elle y a même son mausolée et sa crypte. L’église est supposée être à l’emplacement d’une très ancienne chapelle mais cette construction date de 1870-1873.

Revenons sur les parcs et la nature, je vous amène avec moi aux Waterloo Gardens, un de mes endroits préférés.

J’adore cet endroit car il est tout proche de chez nous on y respire extrêmement bien, il n’y a pas trop de bruit de voitures, les gens y promènent leurs chiens, les écureuils s’amusent (et vous font caca dessus, #vécu), les enfants se cachent et nous, on court.

« A m’asseoir sur un banc cinq minutes avec toi, et regardez les gens tant qu’il y en a, te parler du bon temps qu’est mort ou qui reviendra, en serrant dans ma main tes petits doigts. »

Si vous ne savez pas à quelle heure se couche le soleil, regardez l’heure de fermeture des parcs et ajoutez environ 30mn! Nous, généralement on fait l’inverse pour ne pas être coincé dans les parcs quand on court eheh. Nous adorons ce parc mais voilà, il y a un petit problème… La mairie de Cardiff a décidé, à cause d’un risque très faible d’inondation de couper 140 arbres. Alors au delà du ridicule, cette opération coûte des millions, va complètement changer la face de ces parcs et quid des petits écureuils? Vous en faites quoi de leurs maisons? Hein? Pas cool du-tout. J’apprécie et soutiens vraiment les gens qui défendent ces arbres et qui, pour sensibiliser les gens, ont punaisé des affichettes sur les arbres, avec des jeux de mots ou des références.

Parce que bon, la beauté et la diversité de ces arbres est incroyable. Je m’y suis promenée hier, l’appareil photo en main, et c’est un déluge de couleur. Je ne peux évidemment pas vous mettre toutes les photos, certain(e)s peuvent même trouver ça barbant, des arbres, mais que voulez-vous, moi qui ai souvent la tête dans les nuages, avec ce temps gris ils illuminent le ciel et j’y suis très attachée.

Je vous avoue que ce que j’aime aussi beaucoup dans ces parcs ce sont tous les Tic et Tac, certains sont très timides et d’autres se laissent approcher. Beaucoup de gens vous diront que je ne suis pas très patiente, mais en fait, ça dépend réellement de ce qui taquine ma patience; me poser à distance raisonnable d’un écureuil, le regarder et le capturer dans mon appareil… J’adore. Je peux attendre pour ça.

Après quelques observations, j’ai quitté Waterloo Gardens, non sans mettre piqué à du houx, évidemment.

Dans mon quartier, il n’y a pas qu’un parc, non, non, il y en a plusieurs! Et je vous amène maintenant direction Recreation Ground, où les gens se retrouvent pour pique-niquer et allumer les barbecues quand il fait beau, jouer et se détendre mais aussi où les écoles de rugby ou de foot se retrouvent le dimanche.

L’automne est quand même magique, je me mets au milieu d’un passage je prends une photo, je me retourne, prends une photo. J’obtiens donc deux photos, en m’étant juste retournée et pourtant les couleurs sont très différentes; l’une est rousse, l’autre est jaune. Que c’est beau!

Certaines rues sont comme couvertes d’or, il y a des restes dans les feuillages, et d’autres amis qui nous rejoignent.

En poursuivant le long de Recreation Ground, on arrive à Roath Pleasure Gardens avec ces terrains de bowling, de tennis, de basket, il est aussi très agréable pour se promener, ou courir.

J’ai pris le temps de prendre un cliché cliché aussi, cette boîte rouge est vraiment dans les tons!

Même si les parcs et la nature sont ce que je préfère dans mon quartier, je ne pouvais pas vous faire croire que je vivais en plein nature alors que j’habite en pleine ville. J’ai donc relongé Recreation Ground…

Pour arriver du côté bruyant du quartier, mais que j’aime bien aussi. On y croise une autre église, St Andrew’s.

Roath a plusieurs rues principales, ce sont des rues très longues et je n’ai pris que peu de photos car pour vous dire la vérité, je n’arrive pas à photographier ce monde-là, il bouge trop vite. J’aimerai savoir vous transmettre le vivant de ces rues commerçantes mais je trouve les photos relativement moches ahah.

Je vous fais passer par Wellfield Road, je l’aime bien, elle est commerçante avec ces magasins de chaines mais aussi ces restaurants, puis les enseignes plus discrètes. Il y a aussi des petites arcades, dans l’une d’elle se trouve un café qui s’appelle « Cafe du chat noir » et juste à côté un coiffeur au petit nom « La femme », très français tout ça… Puis il y a aussi Albany Road, encore plus passante et que je trouve interminable.

Il y a 2 adresses dans ces deux rues que j’aime beaucoup: Juno Lounge (très sympathique pour un café, manger un bout), Beti Biggs (une boutique de déco top de chez top), mais ce ne sont vraiment que les deux auxquels je pense de suite… Il y a aussi Flying Tiger, The Wellfield Bookshop, The Coffi House et tous les restaurants qui me donnent faim.

Et comme dans tout bon quartier, il y a des pubs. Il y en a plusieurs mais j’ai choisi de vous montrer celui-ci parce que je le trouve tout mignon et cosy à l’intérieur.

J’espère que j’ai réussi à vous faire un joli petit tour du quartier, je suis super contente du premier thème parce qu’il m’a permis de prendre le temps de prendre mon quartier en photo. J’ai l’habitude de m’émerveiller devant ces endroits mais je n’avais jamais pris le temps de les prendre en photo.

Je vous donne rendez-vous lundi, pour une gourmandise. Des bisous

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Publié par

Originaire du Bassin d'Arcachon et du Pays Basque, je vous amène dans notre nouvelle vie à Cardiff et vous fais découvrir quelques gourmandises et jolis paysages.

14 commentaires sur « #HistoiresExpatriées n*1: Roath, mon quartier »

  1. Maintenant je suis en appart mais avant ça j’ai toujours eu des logements avec des bow-windows parce que c’est vraiment typique. Et quitte à faire dans le cliché, autant faire les choses bien :)

  2. L’automne est superbe à Roath. Ces photos sont splendides! Ça me donne envie de boire une tisane et de lire un livre au coin du feu.

  3. Wahou, tes photos sont dingues ! Je suis ravie de découvrir ton blog grâce au RDV et je ne savais pas que tu me lisais :) à bientôt !

  4. Tu vis dans une maison et une rue typique du Royaume-Uni, mignon comme tout. Merci pour cette belle balade aux mille couleurs automnales, ça rend les parcs de chez toi super beaux.

Je laisse un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s