Un tour en bateau de St Justinian à Ramsey & Skomer Island

Perfect – Ef Sheeran

Hello, hello

Voici « le truc que l’on ne fait pas dans la vie de tous les jours », enfin. L’article me tient à coeur parce que j’espère vous faire ressentir au moins 1/4 de la beauté de l’endroit et avec des mots, ça peut être très difficile car cet endroit n’a pas besoin de mots. Lorsque nous avons cherché quoi faire d’exceptionnel pour nos 10 ans, je me suis souvenue que le Lonely Planet mentionnait un tour en bateau possible autour de Ramsey Island dans le Pembrokeshire et on s’est dit que oué, carrément, on ne fait pas ça tous les jours. Il y a plusieurs tour opérateurs dont les principaux sont Voyages of Discovery, Thousand Islands et Blue Ocean Adventures; les prix sont relativement les mêmes pour un voyage de même durée et je ne savais pas quoi choisir alors j’ai tout simplement envoyé un mail en leur demandant pourquoi ils étaient mieux que les autres (le tour, le personnel et les bateaux). C’est très bête, mais déjà voir qui répond aide à se faire une idée et voir comment ils parlent de leur entreprise nous a permis de faire un choix. Parmi les trois, un n’a pas répondu et un des deux restants a répondu plus vite et nous a parlé de la sécurité de leurs bateaux alors nous avons choisi celui-là. Nous explorerons avec Voyages of Discovery.

La compagnie choisie, nous avons appelé pour réserver un tour de 2h30, relativement cher (£60 par personne) mais dont le titre était « observation des baleines et dauphins », tour autour de Grassholm et du Petit Phare et qui avait l’air plutôt pas mal. La dame au téléphone m’a dit de rappeler le lendemain pour vérifier les conditions météorologiques, ce que j’ai fait et ils nous ont annoncé que le tour ne pourra pas se faire car il y a trop de vent, les conditions ne sont pas assez bonnes et peuvent être dangereuses pour aller à cet endroit. Ca fait râler, mais en même temps, ça rassure. Ils nous proposent à la place un tour d’1h à 1h30 autour de Ramsey Island pour voir quelques animaux, des caves et l’île et il coûte beaucoup moins cher (£26 par personne), on se dit okay, pourquoi pas c’est mieux que rien et c’est toujours un truc de fou pour nous! Le lendemain, après avoir trainé un peu dans Saint Davids nous nous rendons dans leur boutique et le monsieur nous dit que le dernier tour d’1h à 1h30 vient de partir. Dommage! Il reste un dernier tour qui part dans 1h30 et il s’agit du « Islands expedition » qui dure 2h, le prix est entre les deux que nous devions faire à la base (£45 par personne), très bien, c’est au milieu et il est prévu d’aller à Ramsey island, Skomer island et voir des animaux. Par-fait!

Cette fois-ci on ne traine pas, on repart à la voiture et on se dirige vers St Justinian, à 15mn de St Davids, nous préférons être très en avance. A notre arrivée se trouve un parking gratuit complet donc nous nous dirigeons à celui à £3 la journée. Pourquoi ce détail est important? Parce que je ne sais pas si vous savez mais la pièce d’£1 a récemment changé de forme, elle est toute jolie toute brillante mais ces gens très intelligents n’ont pas pensé qu’elle ne rentrerait pas dans les machines pour payer… Certains horodateurs ne prennent donc que des anciens £1. Très pratique puisqu’évidemment nous avions £2,50 en vieilles pièces et £3 en nouvelles. Cette petite histoire fait partie des #VeryBritishProblems très agaçants mais drôles parce que bon, ce n’est pas non plus une horreur en soi. Nous avons appelé Voyages of Discovery pour leur dire car nous n’étions pas trop tenté par l’amende, merci bien; nous avons donné notre plaque d’immatriculation au monsieur et il nous dit de donner £3 à Sam lorsque nous arrivons au bateau. Y a plus qu’à trouver Sam! Finalement, il est la première personne que l’on croise, il ressemble à un garçon de la côte comme chez nous, cheveux blonds et barbe/moustache à la Jax Teller, ça nous fait sourire et on sent que ça va être super.

Nous avons 40 minutes d’avance alors on se promène un peu le long de la côte. C’est époustouflant.

Puis nous descendons les escaliers et nous nous asseyons près du chien, de Sam et des autres personnes. Il nous donne des gros manteaux parce que bien qu’il fasse 24 degrés et un beau soleil, ils nous dit qu’une fois sur le bateau il fait plus froid. Le bateau arrive avec le conducteur et le guide, Neil et Martin, ils nous aident à monter dans le bateau, nous conseillent de mettre les manteaux et nous expliquent comment enfiler le gilet de sauvetage, comment il marche et les vérifient. Eh bien c’est parti, excités comme des puces, nous voilà en route.

La couleur de cette eau est juste magnifique, on dirait qu’elle est peinte tellement elle a de couleurs et de reflets. Nous approchons de Ramsey island et nous voyons qu’il y a des courants contraires, Neil et Martin nous explique comment ça marche et nous nous mettons même dans un trou formé par les courants contraires pour voir comment ça fait. Ca fait peur! Mais c’est super cool d’apprendre tout cela et finalement, une fois que le bateau démarre vraiment, on voit qu’on en sort très facilement. L’île est belle, grandiose et c’est très impressionnant, des oiseaux volent autour de nous; il s’agit de puffins (shearwaters en anglais).

Martin nous annonce que nous allons nous approcher d’une caverne car on peut y croiser quelques amis.

Voici donc Phoque le phoque (le Barbu n’a aucune originalité pour les noms). On le voit très bien à l’oeil nu mais j’ai zoomé avec l’appareil photo, nous n’étions pas si près de lui avec le bateau. C’est d’ailleurs une chose que nous avons énormément apprécié, à aucun moment le bateau ne s’est approché trop des animaux, nous les avons laissé vivre leur vie et même si en s’approchant on aurait mieux vu, Martin et Neil nous expliquent qu’ils ne veulent pas les déranger. Nous ne pouvons qu’être du même avis! Nous somme restés un petit moment près de Ramsey island pour observer, respirer et se rendre compte de la chance que l’on a puis nous avons pris le large. Direction: le large encore plus large!

Et au large encore plus large on aperçoit la jolie Ramsey island mais aussi toujours des oiseaux et… des dauphins et des marsouins. Ben voilà quoi. Vous êtes dans un bateau, au milieu de nulle part, entouré de bleu et vous apercevez un aileron, deux ailerons, trois ailerons. C’est incroyable. Nous les voyions sauter et c’était vraiment magique. Pour ces moments-là nous n’avons pas réellement pris de photos car pour tout vous dire, nous étions trop émerveillés et préférions l’avoir dans la mémoire qu’en photo. J’ai néanmoins réussi à prendre celle-ci, alors que je ne m’attendais pas à en voir un. Quelle chance!

Nous n’en avons pas vu beaucoup mais Neil et Martin ne voulaient pas se lancer à leur poursuite (merci!) alors nous sommes restés un petit moment pour les regarder et nous sommes repartis en direction de Skomer island.

Plus nous nous approchons de Skomer, plus il y a d’oiseaux. J’étais impatiente de rencontrer les macareux (puffins en anglais) parce que je les trouve tout simplement plus que mignons! Neil et Martin nous ont demandé si nous les imaginions comme ça et nous avons tous répondu que non, nous les imaginions beaucoup plus grands mais leur petite taille les rend encore plus choupinoux avec leur petit bec orange. On dirait des pingouins-oiseaux.

L’île de Skomer appartient à la Natural Resources Wales (NRW) et est gérée par la National Trust of South and West Wales. C’est un site classé d’intérêt scientifique et classé comme Monument Historique. Elle était originellement rattachée à la terre mais s’est séparée à l’ère glacière il y a 12 000 ans. C’est la plus large des îles du Pembrokeshire, elle fait 730 acres. Il y a plus de 6 000 couples de macareux sur Skomer et plus de 2 000 couples sur Skokholm (une île à côté). C’est la plus grande colonie en Grande Bretagne! Il y a environ 120 000 couples de puffins sur Skomer Island, 45 000 couples sur Skokholm Island et leur nombre grandit sur Ramsey Island. Nous avons vu des milliers d’entre eux, c’était fou! Puis il y avait évidemment Miss Mouette, elle avait beaucoup moins d’amis que les deux autres mais elles étaient présente aussi. Nous avons d’ailleurs eu la visite de l’une d’entre elle sur le bateau, elle est restée un moment, nous a observé, a lâché son caca, a photobombé une de mes photos et est repartie. Martin l’a appelé Steven parce qu’en anglais mouette se dit seagull et du coup ça fait « Steven Seagull » ce qui fait « Steven Seagal », comme l’acteur. C’était drôle! C’était drôle, non? Le tour a été ponctué de petites blagounettes comme celle-ci c’était sympa. Nous avons aussi croisé deux sortes de méduse, donc une que je n’avais jamais vu (les méduses lunes) qui sont belles mais très dangereuses, Martin a bien précisé qu’il ne fallait pas se baigner ici!

Nous arrivions à la fin de nos 2h, tristes mais tellement heureux d’avoir eu la chance de voir tout cela et le temps avait l’air de se gâter. Il n’avait pas que l’air! Sur le chemin du retour nous avons croisé deux phoques, ou leur tête plutôt, ils nous regardaient passer près d’un rocher. On ne voyait plus grand chose à cause de la brume qui était tombée et la température avait drôlement baissé! Nous étions partis sous un grand soleil, 24 degrés et nous revenons sous une brume épaisse et 14 degrés. En seulement 2 heures! Mais quel souvenir… Un de nos plus beaux!

Infos pratiques: nous avions choisi Voyages of Discovery, un tour de 2h pour £45 par personne, il y a 12 personnes + 2 employés sur le bateau. Nous avons eu un jeune homme au comptoir, Sam, Neil (je ne sais pas écrire ce prénom, 1000 excuses) et Martin et ils étaient tous super gentils alors merci à eux. Honnêtement j’avais un peu peur en montant dans le bateau mais nous avons appris tellement de choses, vu des animaux magnifiques, passé un moment inoubliable. Ca c’est un beau cadeau pour 10 ans! C’est dans ces moments-là qu’on se rend compte que nous humains, nous sommes tellement peu par rapport à la diversité qui se trouve dehors, à la beauté de notre petite planète…

J’espère que j’ai pu vous transmettre un peu de ce beau moment, je vous laisse avec le photobomb de Steven et Skomer qui s’éloigne. Des bisous

(Les photos sont à moi, merci de ne pas les utiliser sans mon accord.)

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Publié par

Originaire du Bassin d'Arcachon et du Pays Basque, je vous amène dans notre nouvelle vie à Cardiff et vous fais découvrir quelques gourmandises et jolis paysages.

6 commentaires sur « Un tour en bateau de St Justinian à Ramsey & Skomer Island »

    1. Ah de rien! Je trouve que le Pays de Galles n’est pas assez connu pour sa beauté, souvent trop pris pour une région pauvre de l’Angleterre malheureusement… Alors que c’est un vrai pays avec de belles régions :)

Je laisse un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s