Le flan pâtissier

Come as you are – Civil Twilight

_DSC1646

Hello, hello

Pourquoi vous cuisinez, vous? On a plein de raisons de cuisiner; se nourrir, se faire plaisir,  faire plaisir aux gens que l’on aime, offrir de la douceur, se détendre, apprendre de nouvelles choses… Tout comme je ne cours pas par nécessité, je ne fais pas à manger par nécessité. Bon, bien sûr, c’est nécessaire de manger mais nous pourrions tout à fait nous contenter de plats achetés, je préfère faire moi-même. C’est à la mode en ce moment en plus, vous ne trouvez pas? L’Internet regorge de blog de « Do It Yourself », de couture, de nourriture… Et on pourrait tous être « un blog parmi tant d’autre », « une page parmi tant d’autre » tout comme on pourrait se dire que l’on est « un humain parmi tant d’autre », mais ne croyez-vous pas que ce joli ensemble qui se réunit sur l’Internet n’est pas « un parmi tant d’autre » mais bel et bien « plusieurs unique »? Ce n’est pas parce que l’on est plusieurs, ou un ensemble, que nous ne sommes pas unique, si? Nous avons chacun, chaque blog comme chaque personne, une chose qui nous différencie, un petit rien parfois mais c’est toujours quelque chose qui nous différencie de notre voisin et c’est pour cela que l’ensemble est si beau. N’est-ce pas?

Pourquoi je cuisine, moi? Pour faire plaisir aux gens que j’aime. Chaque plat ou dessert que je prends le temps de faire, je le fais pour quelqu’un de particulier, parce que cette (ces) personne(s) est (sont) unique(s) et que je veux le lui (leur) faire remarquer (je sais, elle n’a pas besoin de moi, merci), leur dire. Mais, vous voyez ce que je veux dire? Quand on est pudique, timide ou simplement pas doué avec les mots, la douceur que procure la nourriture peut aider. C’est offrir un cadeau fait maison, sans occasion particulière, mais simplement pour faire plaisir. Chaque plat ou dessert que je fais me fait penser à une situation, à quelqu’un; c’est un souvenir. Chaque plat ou dessert que je fais, c’est un regard, un petit mot qui m’est adressé de la part des gens que j’aime et qui reste dans ma petite tête.

Cuisiner pour s’exprimer, pourquoi pas?

J’avais déjà tenté de faire un flan, après qu’on me l’ait demandé, mais c’était un bel échec alors je n’avais pas osé le présenter. J’ai retenté, un an après, et ce flan réussi, le voilà. Il était fait pour faire plaisir au Barbu et à nos amis. J’espère qu’il vous plaira, en tout cas il a été apprécié ce soir-là ;)

_DSC1643

J’ai utilisé un cercle à pâtisserie de 24cm de largeur, 7cm environ de hauteur mais vous pouvez utiliser un moule à manquer si vous n’en n’avez pas.

Il vous faut une pâte sablée, vous avez ma recette ici. Mais aussi 75cl de lait entier, 20cl de crème liquide entière, 2 gousses de vanille, 4 jaunes d’oeufs, 1 oeuf entier, 150g de sucre en poudre, 80g de Maïzena, 30g de beurre.

Préparation: 15 à 20 minutes — Repos: deux heures environ — Cuisson: 40 à 45 minutes

Faites chauffer le lait et la crème liquide à la casserole avec les graines de gousses de vanille et les gousses ouvertes. Faites bouillir et laissez infuser hors du feu pendant une heure afin que le goût de la vanille soit bien présent.

Dans un saladier, fouettez les jaunes d’oeufs et l’oeuf entier avec le sucre. Ajoutez la Maïzena tamisée et mélangez. Retirez les gousses du lait vanillé et délayez-le petit à petit dans votre préparation. Replacez le tout dans la casserole et faites chauffer à feu moyen jusqu’à ce que la crème épaississe. Hors du feu, ajoutez le beurre en morceaux. Filmez au contact (collez le film alimentaire à la crème). Laissez refroidir complètement.

Lorsque la crème a refroidi, préchauffez le four à 180°. Préparez votre pâte: avec un rouleau à pâtisserie, étalez la pâte sur une plaque recouverte de papier de cuisson et servez-vous de votre cercle à pâtissier pour couper un beau cercle de pâte. Etalez le reste de pâte et prélevez-en des bandes afin de les utiliser pour faire le tour de votre flan. Si vous n’utilisez pas de cercle c’est très simple, il vous suffit de chemisez votre moule avec la pâte.

Re-fouettez vite-fait votre crème pour la réveiller et versez-la sur la pâte puis lissez le tout. Enfournez pour 40/45 minutes. Vous savez que votre flan est cuit quand l’apparence brunie par endroit et qu’il ne tremblote plus.

Vous n’avez plus qu’à vous armer de patience et le laisser refroidir complètement avant de vous servir. Alors, vous en pensez quoi de cette douceur qui fond dans la bouche? Ca ne vous rappelle rien? Créez ce beau souvenir, cette douceur que vous éprouvez, elle est à vous.

Des bisous et un immense merci à Il était une fois la pâtisserie pour cette recette excellente.

_DSC1652

 

7 réflexions au sujet de « Le flan pâtissier »

Je laisse un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s