La blogueuse culinaire et les autres: témoignage

Dream A Little Dream Of Me – Ella Fitzgerald

« Until I discovered cooking, I was never really interested in anything » Julia Child

Hello les amis! J’espère que vous allez bien et que tout se passe pour le mieux chez vous! Aujourd’hui c’est un article un peu spécial que je vous fais; pas de recettes, pas d’idées shopping… Non, non, aujourd’hui on parle. Oui, on parle, point. Ceux qui me connaissent savent que je parle beaucoup, parfois pour rien dire, parfois pour poser des questions existentielles (« tu crois que le chat aurait aimé être noir et pas bicolore? », « Au Moyen-Âge, Bordeaux ressemblait à quoi? ») et parfois je me tais. Mais il y a toujours un moment, où, à force de se taire, la personne craque et parle. Eh bien c’est aujourd’hui!

J’ai découvert que j’aimais vraiment cuisiner à peu près quand j’ai eu mon chez moi, avec Monsieur. Au début, je faisais des trucs basiques, puis j’en ai eu marre de faire toujours la même chose alors j’ai cherché, travaillé mes techniques, évolué au niveau du goût, de la présentation et j’ai aussi commencé à être plus exigeante envers mes plats et mes desserts. Et vous savez quoi? Trouver quelque chose qui nous rend heureux et qui nous permet de tout oublier ce n’est pas une chose facile. Certains font du sport, d’autres regardent des films ou se posent, lisent un livre, méditent… d’autres n’ont rien. Mais moi j’ai trouvé. Quand je cuisine c’est comme si plus rien n’était important, tout devient simple et magique. La relation que j’ai avec la cuisine n’est pas unique, je pense que toutes les personnes qui aiment cuisiner, blogueurs ou non, ont cette relation. La cuisine requiert de la précision, de la patience et de la maîtrise; ce n’est pas vous qui décidez comment se passent les choses mais les ingrédients entre eux qui ont cette alchimie et créent quelque chose, vous êtes juste la personne qui met cela en place. J’ai beau ne pas écrire d’articles tous les jours et oublier quelques fois de vous présenter certaines recettes, il est rare que je passe une semaine sans essayer des nouveautés. Il y a à peu près un mois j’ai cuisiné de plus en plus et maintenant, si je ne cuisine pas au moins un jour sur deux j’ai l’impression que quelque chose me manque.

Et pourquoi vous dire tout ça? Parce que je crois que ce n’est pas évident pour tous, certains ne comprennent pas cet attachement à la cuisine. Et alors au blog… je ne vous en parle même pas (pas encore en tout cas). Quand j’ai commencé à cuisiner donc, les gens disaient que si Monsieur prenait du poids c’était à cause de moi, je n’ai pas arrêté d’entendre « Et tes kilos?! », « Pourquoi tu cuisines autant?! » Euh, parce que j’aime ça peut être? Oui, je fais attention à ce que je mange et ce n’est pas parce que je fais beaucoup de cuisine, en particulier de la pâtisserie, que je vais finir mes jours à rouler par terre. Oui, je sais qu’il faut surveiller le sucre, le sel et tout le reste. Quand j’étais ado je n’aimais pas vraiment mon corps et je faisais trop attention à ce que je mangeais, quitte à me priver. Je me demande ce que les gens attendent des autres, qu’ils passent leur vie à se priver? Parce que je fais de la pâtisserie je devrais aussi passer 3h par jour à faire du sport? En plus, j’adore le sport, vraiment! J’ai très envie de m’y mettre, mais pourquoi autant de pression? Et qu’est-ce qui autorise les gens à autant juger? Toute cette pression que pèse sur nos épaules ne nous donne pas confiance en nous et même si on ne dit rien, certaines réflexions peuvent blesser.

Et quand j’ai commencé à dire que j’avais un blog… Les gens n’ont pas réellement bronché. J’ai eu très peur mais ça ne s’est pas trop mal passé, en même temps je ne l’ai pas dit à beaucoup de monde et je ne peux toujours pas en parler réellement à mes proches. Je sais que certaines personnes sont enthousiastes pour moi (j’espère qu’elles se reconnaitront) et je les remercie beaucoup! Je les remercie aussi d’accepter de manger quelques minutes après que les plats/desserts soient arrivés, parfois ils ne mangent pas très chaud les pauvres… Alors si ça s’est bien passé pourquoi je ne le dis pas à tous? Parce que malheureusement certaines personnes ne croient pas en moi puis il y a des gens qui parlent, trop même. « Tu te crois plus forte que les autres? », « Tu penses que ce que tu fais est meilleur? », « Wahou, tu te la pètes!! », « Tu n’es pas chef, tu sais ». Eh oui, ça aussi je le sais.

Je me rends compte que j’ai beaucoup trop écrit! Mais je voulais réellement vous dire tout ça et surtout l’essentiel: être blogueuse est un réel plaisir, je m’étonne dès que l’on m’invite quelque part et ne me sens pas toujours légitime. Ne pensez surtout pas que parce que nous exposons notre travail devant vous tous, sur la toile, que nous sommes sûrs de nous et que vous ne pouvez pas nous atteindre. Toutes les remarques sont prises en compte, les bonnes comme les mauvaises. Je suis quelqu’un qui pense beaucoup et je me suis souvent demandé pourquoi nous avons autant de pression sur notre image, nous sommes constamment jugés et je ne comprends pas. Oui je fais attention à ce que je mange, je ne mange pas constamment des sucreries (essayez de trouver des bonbons chez moi ou même des gâteaux industriels) et évite de manger trop gras (« ne mangez pas trop gras, trop salé, trop sucré« ). Ce n’est pas parce que je ne vous le dis pas que je ne fais pas de sport ou que je ne fais que ça (je lis, je médite, je regarde pleins de séries, je m’instruis… oui oui!) et qu’il n’est pas important de faire attention à sa santé. J’ai décidé de me pencher sur des recettes « healthy » mais je n’arrêterai pas de faire des tonnes de gourmandises! Je ne les mange jamais seule, j’ai Monsieur, des amis et une famille. Et je ne vais pas mentir, dans la famille on aime manger, c’est comme ça.

J’vous fais des bisous et je vous quitte avec la photo du prochain article.

« A party without a cake is just a meeting » Julia Child

Régalez-vous, faites-vous plaisir et ne pensez pas aux autres.

_DSC2906_fotor

Publié par

Originaire du Bassin d'Arcachon et du Pays Basque, je vous amène dans notre nouvelle vie à Cardiff et vous fais découvrir quelques gourmandises et jolis paysages.

2 commentaires sur « La blogueuse culinaire et les autres: témoignage »

  1. Ravie de retrouver ton blog après cette belle rencontre de ce soir ! Ton blog est bien beau. Décidément, WordPress me tend les bras. Je découvrirai tes belles recettes demain.
    Et ton « pavé de blabla » se lit TB !!!

  2. Il faut blogger par plaisir, les autres on s’en fiche royalement . Il y a sûrement de la jalousie pour ceux qui te font ces réflexions débiles .
    Perso j’ai toujours eu des réactions positives mais sûrement parce que je n’ai pas entendu les autres et que les gens sont hypocrites .
    Je sais que certains trouvent que je passe trop de temps sur mon blog mais tant pis . Certains font du jogging, d’autres se tuent au boulot, moi je passe du temps à faire des articles .
    Ps : Je t’envoie un petit mail j’ai un truc à te demander …

Je laisse un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s